Accueil

01/07/2012

Manche du challenge national de paratriathlon de Manosque : fatigué !

posté à 17h43

Hier samedi 30 juin, je suis descendu dans le sud pour participer à une manche du challenge national de paratriathlon qui se déroulait à Manosque dans les Alpes de Haute Provence. Pourquoi si loin me direz-vous ? Et bien d’une part car c’était l’occasion de voir ma famille et mes amis car je suis originaire de ce joli coin de France et ensuite car ça sonnait pour moi comme un retour aux sources ; c’est en effet ici même à Manosque que j’ai participé à mon tout premier triathlon en 1993. Et oui, que de chemin parcouru depuis !
Côté course, bon, pas fameux. Une constatation s’impose : à presque 40 ans, 6 jours de récupération seulement entre deux compétitions, cela ne me suffit plus pour être au top à chaque course. Les voyages, les affaires courantes à régler en 4ème vitesse à la maison où je n’ai passé qu’un jour, vider les sacs et les re-remplir à la hâte, … et bien cela donne ça : Une natation à peu près bien maîtrisée, mais un vélo difficile, et un plongeon en course à pied, effectuée en totalité avec un mal au ventre tenace qui m’a coupé le souffle. Ajoutez à cela une chaleur accablante à laquelle je n’étais pas acclimaté, ayant quitté le nord par 22°C, une belle chute en course à pied (réception douloureuse sur la main gauche bien éraflée, j’ai fini avec la main en sang !), une mauvaise gestion de mon alimentation d’avant course (ça, je ne peux m’en prendre qu’à moi-même), voilà une course que l’on pourrait avoir envie d’oublier. Mais en fait, pas du tout, je suis heureux d’y avoir participé, l’accueil a été très sympa et j’y ai revu plein de connaissances que j’ai été ravi de retrouver.
Côté classement, 8ème, mais c’est anecdotique : selon le système de classification, en tant qu’amputé fémoral et assimilé, je devrais effectuer la course à pied en fauteuil roulant. Mais je ne vais pas courir avec ma prothèse à l’international et rouler en fauteuil en France, un peu de cohérence tout de même ! Notre système de classification national est bon, je ne le remets pas en cause, mais il n’avait simplement pas été conçu pour des amputés qui ne veulent pas être en fauteuil roulant. Il serait bon de l’adapter, et ce d’autant plus que je ne suis pas le seul dans cette situation (cela ne concernerait que ma seule personne, je ne porterais pas une telle « revendication »). Je me suis donc retrouvé dans une catégorie, dans laquelle m’a été appliqué une compensation de temps largement insuffisante compte tenu du niveau de mon handicap. Tout ceci est bien sûr à prendre comme une explication, absolument pas comme un coup de gueule. Les choses se construisent, il faut admettre au début des dysfonctionnements, même si tu as eu à les subir. Et subir est un bien grand mot.
Maintenant, place à un peu de repos, plus de gros voyages prévus ces prochaines semaines. Je vais donc redémarrer l’entraînement tranquillement et remonter en puissance progressivement. Car l’autre conclusion de cette course, que le manque de récupération ne doit pas manquer de me faire voir, c’est que je suis encore friable, et qu’il va me falloir redoubler d’effort pour être à la hauteur sur les prochaines épreuves.
A bientôt !

 


Autre news:
24/07/2013 : C’est que j’en ai des choses à vous dire !
26/06/2012 : Coupe du Monde de Kitzbühel : deuxième !
19/06/2012 : Cela va me changer !
07/06/2012 : Coupe du monde ITU de Madrid : deuxième
26/05/2012 : Diversity Day EDF
17/05/2012 : Triathlon de Rouen et foulée des 3 clochers
01/05/2012 : Première manche du challenge national de paratriathlon
27/04/2012 : 45 km !!!
09/04/2012 : Et pourtant, j’ai repris la saison depuis longtemps !
30/01/2012 : Programme des compétitions de début d'année


» Consulter les archives

RSS



     

Office National des forêts