Accueil

01/05/2012

Première manche du challenge national de paratriathlon

posté à 10h58

Comme je l’ai annoncé, cette manche se déroulait dimanche dernier à Saintes. Les conditions météorologiques catastrophiques (pluie battante, vent, 10°C) ainsi qu’un courant trop fort dans la Charente qui ne dépassait pas les 13°C ont incité l’arbitre principal à transformer l’épreuve en duathlon. Cela ne m’a pas vraiment arrangé, car avec le stage de la semaine en athlétisme, j’avais le moignon assez irrité et j’aurais préféré limiter la quantité de course à pied.
C’est donc sous une averse diluvienne que le départ a été donné. Et j’ai alors découvert un parcours de course à pied terrible pour une personne de ma catégorie de handicap : flaques d’eau de parfois 10 cm de profondeur, boue, herbe détrempée, … C’est déjà un miracle que je ne sois pas tombé, mais aucune chance de pouvoir m’exprimer sur ce parcours particulièrement défavorisant pour ma catégorie de handicap. Résultat, je finis dans les profondeurs du classement, loin de ce que je vaux vraiment. Ce n’est pas grave, l’arbitre a pris la bonne décision, nager dans ces conditions aurait été dangereux et parfois la météo nous joue de drôles de tours.
Malgré ces conditions et ma (relative) déception, je vois un point très positif : j’ai bien encaissé la lourde charge à l’entraînement toute la semaine avant cette épreuve, je ne suis pas arrivé trop fatigué, j’avais de bonnes sensations. Et puis cela a été un plaisir de retrouver mes collègues paratriathlètes, je trouve qu’il règne entre nous une cohésion formidable dans une ambiance extraordinaire.
Cette solidarité entre nous tranche notablement avec l’attitude totalement inverse de la FFTRI. Je profite de cette actualité pour émettre de vives protestations contre cette situation. En effet, notre fédération s’investit de moins en moins dans le développement du paratriathlon. Aucun représentant de la fédé sur cette course, un délaissement encore plus notable des paratriathlètes internationaux, qui n’étaient pourtant déjà pas très considérés.
C’est une situation absurde, qui va à contresens de l’histoire : alors que la discipline est maintenant paralympique depuis plus de 1 an, il est incompréhensible que nous ne nous mettions pas en ordre de bataille pour d’ores et déjà aider les athlètes qui pourrait prétendre à des médailles en 2016. D’autres pays sont en train de nous doubler. J’affirme haut et fort que la FFTRI et son ministère de tutelle sont responsable d’un immense gâchis de part cet attentisme absurde, c’est ubuesque ! Et si ces propos dérangent, à eux de me prouver que j’ai tort où de m’expliquer pourquoi cet immobilisme. Mais ils devront se lever tôt pour me trouver des arguments valables.
Pour conclure sur une note plus positive, un grand merci à l’équipe du club de triathlon de Saintes pour leur accueil.

 


Autre news:
24/07/2013 : C’est que j’en ai des choses à vous dire !
01/07/2012 : Manche du challenge national de paratriathlon de Manosque : fatigué !
26/06/2012 : Coupe du Monde de Kitzbühel : deuxième !
19/06/2012 : Cela va me changer !
07/06/2012 : Coupe du monde ITU de Madrid : deuxième
26/05/2012 : Diversity Day EDF
17/05/2012 : Triathlon de Rouen et foulée des 3 clochers
27/04/2012 : 45 km !!!
09/04/2012 : Et pourtant, j’ai repris la saison depuis longtemps !
30/01/2012 : Programme des compétitions de début d'année


» Consulter les archives

RSS



     

Office National des forêts